dimanche 14 février 2016

Voir


Blason de Jérusalem

                        A l'aurore des jours,
                        Te voici aux portes de la ville de Salem.

                        Tu entreras bientôt dans la cité aux murs blanchis de neuf
                        Et te dirigeras dans les ruelles jonchées de palmes,
                        Tu graviras la colline sainte jusqu'au temple réservé
                        Et seras présenté à l'assemblée des sages.

                        Tu déposeras à leurs pieds tes offrandes
                        D'or, de myrrhe et d’encens
                        En signe d'abandon, de servitude et d'ignorance.

                        Le cercle s'ouvrira alors pour toi,
                        Tu franchiras l'ultime porte
                        Te séparant du cube universel,
                        Contenant terrestre de la sphère du non manifesté.

                        Mis en présence de l'Envoyé,
                        Il te désignera l'épousée aux voiles de blancheur
                        Dont le sourire sera la clé de ta béatitude.

                        Or, tu n'es rien et faibles sont les mérites que tu t'attribues...

                        D'où vient alors ta certitude ?

3 commentaires: