mercredi 24 février 2016

Vaisseau de Nuit

Peinture de Michael Cheval

Lors que la nuit est tombée en sa profondeur,
La Dame Océane s'en vient la semer de mille lunes,
Toutes éclatantes de lumière en leur belle rondeur ;
Pourtant, c'est toujours le même rêve qu'éclaire chacune.

Chaque soir, l'océan le vient poser, neuf et entier,
Sur le rivage, là même où l'eau épouse la terre ;
Je le place délicatement dans un boîtier
D'écume et de nacre couvert d'un voile d'éther.

J'attends alors que le Vaisseau de Nuit me vienne
Prendre ; Morphée n'est pas du genre qui se contienne ;
Sur un chapelet, j'égraine les instants du jour

Écoulé. Les ai-je vécus en ma pleine conscience ?
En ai-je eu la juste voyance et la claire audience ?
Ou n'en ai-je jamais caressé que les contours ?

2 commentaires:

  1. Présence à soi
    Présence au monde
    Toujours une histoire de présent.
    Un sonnet avec une Dame océane délicieusement onirique.

    Garance

    RépondreSupprimer
  2. Ô Dame Océane...
    nous avons embarqué dans Ton vaisseau!
    Que l'Amour soit notre Boussole
    en ces Instants d’Éternité
    Ô Seigneur...
    Pour avoir rencontré et aimé cet Océan,
    Merci à l'Infini!

    Cielespoir

    RépondreSupprimer