jeudi 25 février 2016

René Guénon (1886-1951) - L'Être et le Non-Être

Blason de Chaux  (Côte-d'Or, Bourgogne)

Comme le Non-Être, ou le non-manifesté, comprend ou enveloppe l'Être, ou le principe de la manifestation, le silence comporte en lui-même le principe de la parole ; en d'autres termes, de même que l'Unité (l'Être) n'est que le Zéro métaphysique (le Non-Être) affirmé, la parole n'est que le silence exprimé ; mais, inversement, le Zéro métaphysique, tout en étant l'Unité non-affirmée, est aussi quelque chose de plus (et même infiniment plus), et de même le silence, qui en est un aspect au sens que nous venons de préciser, n'est pas seulement la parole non-exprimée, car il faut y laisser subsister en outre ce qui est inexprimable, c'est-à-dire non susceptible de manifestation...

René Guénon, Les États multiples de l'être, 1932, p. 29
_____

Parti d'azur et d'argent à la vire de trois pièces brochant de l'un en l'autre.

1 commentaire:

  1. ... Une place heureuse à jamais pensive ?

    Parfois les amants ou ceux qui écrivent
    trouvent des mots qui, bien qu'ils s'effacent,
    laissent dans un coeur une place heureuse
    à jamais pensive...

    Car il en naît sous tout ce qui passe
    d'invisibles persévérances;
    sans qu'ils creusent aucune trace
    quelques-uns restent des pas de la danse.

    Rilke in,Tendres Impôts à la France

    RépondreSupprimer