mardi 2 février 2016

Maître Coq, gardien de phare

Blason de Gouville-sur-Mer (Manche, Normandie)

Un océan si calme en apparence peut couvrir
De très puissants courants remontant des abysses
Et en lesquels l'onde caressante aime à mourir,
Tandis qu'au loin s'annonce d'une tempête les prémices.

Maître Coq fut en son temps gardien de phare.
« À toujours bien scruter le grand large, l'oeil se fait vif,
Quoique l'âme, en sa solitude, se prenne de cafard ;
En cette mer intérieure, il est plus d'un récif

Qui peut déchirer tout son long ma pauvre coque.
Lors, en ma plus haute tour, je veille, foi de coq ;
Je regarde devant et derrière à tout instant.

En ce phare qui tourne, c'est mon esprit qui gironne ;
Tel est le sens caché que cet écu blasonne.
De bien des choses, j'en pourrais dire tout autant. »
_____

Parti : au premier de sinople aux trois coqs d'or démembrés en girouette, crêtés et barbés de gueules, rangés en pal, le deuxième contourné, au second d'azur à la tour de phare d'argent sommée d'un feu rayonnant d'or, ajourée et maçonnée de sable, posée sur un rocher aussi d'argent issant d'une onde alésée du même.

1 commentaire:

  1. Pauvre Maître coq, seul en son phare! Il n'y a pas idée aussi de l'avoir placé là! Les coqs ne sont pas faits pour vivre seul, ils aiment parader dans les cours et affirmer leur suprématie.

    RépondreSupprimer