samedi 20 février 2016

M'aimerais-tu encore ?

Peinture de Gun Legler

Le danseur tournoie s'élance
Etoile au ciel noir
Sous le feu des projecteurs
Regarde
Je suis la plante
Je suis l'animal
Je suis l'oiseau
Je suis la métamorphose
Je suis tes voeux les plus fous
Je suis ton souffle
Qui cherche la libération
Je cherche mon âme dans ton regard
Ma force dans tes applaudissements
Tu vois mon corps arabesque
Plante en germination
Félin qui s'élance
Oiseau qui s'envole
Ciselant l'espace
Mon corps que tu désires
Corps vibrant glorieux
Dans cette lumière
Mes yeux accrochant tes yeux
Le sais-tu ?
Sais-tu ce qu'il est ?
Tu n'en connais pas les brûlures
Ni les meurtrissures
Tu ne sais pas
C'est peut-être la dernière fois
Que je danse pour toi pour moi
Parce que bientôt
Qui sait ?
Ce corps meurtri souffrant
Ne s'envolera plus
Sais-tu ?
Quand le rideau tombe
Quand je suis dans les coulisses
Que tu retournes chez toi
Ton corps plus léger
Qui se croit un instant
Devenu un oiseau
Sais-tu ?
Ce que j'endure
Pour cet instant de gloire
Pour cette jouissance
Ce défi vers le ciel
Cette folie à décrocher l'étoile
Aimerais-tu encore ma danse
Si tu savais ?
M'aimerais-tu encore ?



3 commentaires:

  1. Surtout sous la forme de l'illustration du bas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien l'illustration mais les anges ne sont que des anges,(Wim Wenders les ailes du désir) leur boulot c'est de veiller sur les humains, quand ils en tombent amoureux ça se passe pas très bien, alors je préfère encore la demoiselle sur la balancelle.

      Supprimer