samedi 13 février 2016

L'écriture

Blason de Penne  (Tarn, Midi-Pyrénées)


Il arrive que des lecteurs enthousiasmés,
Me conseillent de continuer à écrire.
En mon for intérieur cela me fait sourire ;
Le voudrais-je, que je ne pourrais m’arrêter.

D’ailleurs il me prend parfois de le souhaiter
Parce que de l’écriture, je ne peux en vivre.
Mais a bien y réfléchir, il y a bien pire,
Je crains que mes proches se sentent abandonnés.

Concrètement, je suis beaucoup moins disponible,
Je pars m’isoler dès que cela est possible.
Malgré cela je trouve que c’est souvent trop peu.

Paradoxalement je suis plus agréable,
On s'amuse beaucoup plus quand on est à table.
Affectivement, je me sens plus proche d’eux.

Vincent
_____


D'azur à la plume d'or, au chef cousu de gueules
chargé de trois fleurs de lys aussi d'or.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire