dimanche 7 février 2016

Le roi de la marmite

Peinture d'Eduard von Grützner (1846-1925)

Carême approchant, l'on s'y prépare, mais sans hâte ;
Du reste, il est assez du restant de l'année
Pour faire bombance ; le régime n'est point spartiate,
Pour peu d'y veiller ; lors, cessons de chicaner.

Le frère cuisinier n'a point la mesure mesquine
Et sait juger des appétits d'un oeil certain ;
Quand il n'est pas à son bon office, il bouquine
Des ouvrages sur la question, sachant son latin.

De mémoire, oncques moine jamais ne s'en est plaint
Et chacun s'en est reparti le ventre plein ;
Frère Eugène s'en honore, c'est le roi de la marmite.

Ce soir, nous souperons léger : une carpe farcie
Arrosée d'un blanc d'Anjou, avec force persil.
En Héraldie, la bonne cuisine n'est pas un mythe.

1 commentaire:

  1. Voici frère Eugène qui manifeste sa présence en Héraldie. Effectivement, il y a bien un vieux monastère à l'est d'Héraldie, c'est sûrement là que se retrouvent les moines, j'irai leur rendre visite un de ces jours.

    RépondreSupprimer