jeudi 11 février 2016

Le coq et la solitude

Blason de Herzhausen (Hessen, Allemagne)

Un jeune coq est heureux dans son poulailler,
Il a avec une poulette une aventure ;
Elle se fait renverser par une voiture,
Sous le regard de son amoureux horrifié.

« Des flèches de Cupidon, j’en ai plus qu’assez !
Pour un peu de joie que de souffrances on endure !
Je vais mettre mon cœur à l’abri des blessures »
Jure solennellement le gallinacé.

Aussi décide-t-il de partir de la ferme
Pour un voyage dont il ignore le terme,
Espérant juste ne plus rencontrer quelqu'un ;

Peine perdue car tout en haut d'une colline,
Une douce douleur traverse sa poitrine :
De la solitude il a croisé la chemin.

Vincent

2 commentaires:

  1. Je suis perplexe. Il n'y avait qu'une poulette dans son poulailler?

    JR

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai. Je croyais, pour ma part, que les coqs étaient plutôt polygames!

    RépondreSupprimer