lundi 22 février 2016

Le berger et son chien


Blason de Kelbra (Sachsen-Anhalt, Allemagne)

Le ciel est chargé de nuages menaçants.
Le fermier veut rentrer ses bêtes avant l’orage.
Son chien ne semble pas être dans les parages,
Ne répondant pas à ses appels incessants.  

Comme on entend du tonnerre les roulements,
Le paysan court mettre à l’abri l’élevage.
Alors qu’il fait de ses vaches le rabattage,
Il voit au loin un flash de lumière géant.  

A l’impact de la foudre un animal s’écroule.
Sur les joues de l’homme de grosses larmes coulent ;
En s’approchant il reconnaît son compagnon.

Une des génisses ayant franchi la clôture,
Il était parti la ramener à sa pâture.
Une dernière fois il caresse son front.


9 commentaires:

  1. C'est ainsi que tout chien meurt en martyr
    Faisant ses devoirs et son Chef grand plaisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est toi JR, je m'attendais plus à une remarque en rapport avec ton expérience de fermier, un truc du genre:

      "Hum... Je suis septique... Dans de telles circonstances, un chien de berger digne de ce nom aurait plutôt été prévenir son maître", ceci dit je crois que ça aurait été pertinent sans en être sûr. Qu'en penses-tu ?
      Sinon, j'aime bien les deux vers, j'ai compté le nombre de pieds et ça ne colle pas mais ça le ferait presque si c'était un Landay (Le bref en afghan, à vérifier si c'est bien de l'afghan, je sais juste qu'ils en font) 9 et 13 pieds à moins de modifier un peu pour que ça colle;

      C'est ainsi que tout chien meurt en martyr
      En faisant ses devoirs et à son Chef grand plaisir

      Oh! Mon premier Landay, c'est émouvant...

      Au passage voici un lien vers des Landays, c'est très puissants comme le sont les bons poèmes courts.

      Et puis si ça n'est pas toi qui a composé ces vers et bien ravi de faire ta connaissance Anonyme.

      Supprimer
    2. JR signe toujours JR.

      Je ne sais donc pas qui est cet anonyme

      JR

      Supprimer
    3. Mon cher Vincent,

      Sachez que JR signe toujours JR.

      Je suis donc comme vous, je ne connais pas cet anonyme.

      Cordialement.

      JR

      Supprimer
    4. Ce question réponse marche quand il veut. Ma réponse de 7h30 refusait de s'enregistrer. J'en ai donc saisi une autre. Et maintenant les deux apparaissent.
      Je vais me choper le Minus dans ma prochaine chronique.

      JR

      Supprimer
    5. Ah! Te voilà JR! Sur mon blog tu trouveras la suite des aventures de Mirabelle pour laquelle tu sembles être tombé in love (Comme je te comprend!). Cependant tu risques d'être déçu à ce niveau, elle est déjà prise...

      Pour Attila Joszef, je suis content que tu ais aimé, je te recommande ses autres poèmes dont celui-ci
      Je serai jardinier

      Je serai jardinier : des arbres à cultiver,
      au lever du soleil moi aussi me lever,
      n’avoir rien pour m’inquiéter
      sinon la fleur que j’ai plantée.

      Chacune des fleurs que j’ai plantées
      au rang des fleurs sera ma préférée,
      même l’ortie, à la bonne heure,
      tant elle sera vraie, ma fleur.

      Pipe à la bouche, buveur de lait,
      A bonne renommée je veillerai de près,
      Le danger ne m’atteint plus guère
      Je me suis mis moi-même en terre.

      Il le faut vraiment, oui, vraiment,
      et au levant et au couchant,
      –quand le monde sera décombres
      qu’il y ait une fleur sur sa tombe.

      Supprimer
  2. Pardon, voilà le lien

    https://wordpress.com/read/post/feed/25420268/926224469

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. https://poemesparfois.wordpress.com/2016/02/10/les-femmes-pashtounes/

      Supprimer