samedi 13 février 2016

La Sibylle

Peinture de Gun Legler

Mille fois elle meurt et mille fois elle renaît ;
A peine la vois-je apparaître qu'elle s'efface ;
Tout d'elle m'est un mystère mais mon âme la connaît ;
Elle revêt mille et un visages en une même face.

« Si tu es à l'instant, quand même il est fugace,
Insaisissable, immédiatement chassé
Par le suivant, sans même qu'il laisse la moindre trace,
Petite goutte de temps fondue en l'océan du passé,

Alors non seulement chaque autre qui arrive
S'en fait l'écho mais le vient aussi dilater ;
En tout instant une éternité se ravive. »

Était-ce d'avoir franchi à ses côtés une Porte,
Lors d'un jour que ma mémoire aime à relater,
Que mon âme fut prise par ce courant qui l'emporte ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire