vendredi 19 février 2016

La beauté et la mort

Venus lamenting the death of Adonis, par Benjamin West (1738-1820)

Quand on fait un enfant, on lui donne la mort,
Puisque de la naissance, elle est la conséquence.
Nous réalisons depuis notre tendre enfance
Que l’inertie s’emparera de notre corps.

Pour notre esprit, il y a moult désaccords.
En gros on peut distinguer deux grandes tendances :
Croire en l’au-delà est un signe de démence ;
Ce qui nous attend est un éternel accord.

Ces conceptions sont d’apparence antinomiques,
Mais le néant n’est pas opposé à l’unique ;
L’un et l’autre marquent la fin de la pensée.

On éprouve cette sensation pendant l’extase,
En faisant l’amour, ou au détour d’une phrase.
Bref, à chaque fois que l’on touche la beauté.

Vincent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire