lundi 11 janvier 2016

Un jour, un papillon


Un jour, un papillon diapré, magnifique,
S'était posé sur le bout de mon petit doigt ;
Cela n'arrive jamais, l'instant fut féerique ;
En vie triviale ce n'est guère chose que l'on coudoie.

J'osais à peine respirer, encore moins bouger ;
La petite fleur vagabonde frétillait des ailes.
Qu'est-ce que sa visite me voulait présager ?
Parfois, une lumière émanait de ses ocelles.

Devant tant de beauté, mon âme fut éblouie.
Quand il reprit son envol, il devint bleu nuit
Et se fondit dans l'immensité céleste.

Était-ce un beau songe ou un rêve tout éveillé ?
Reviendra-t-il ? Je passe bien des heures à veiller
Sur son retour ; je crois même qu'il viendra de l'Est.

5 commentaires:

  1. Le Troll

    "se fonda" ??

    Et bien alors, Maître ??

    Où alors, il faut que vous m'expliquiez.

    Amicalement

    JR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet ! Mince alors, comment a-t-elle pu m'échapper ? JR, l'utilité de votre fonction n'est plus à démontrer. Merci de cette lecture attentive, l'Ami.

      Supprimer
  2. Magnifiquement sublime!ou subliment magnifique je ne sais pas encore !!;)

    Sabrine

    RépondreSupprimer
  3. Papillon messager, "fleur vagabonde" tout en légèreté. Fragilité d'une aile, bonheur d'un instant de lecture.

    RépondreSupprimer