dimanche 17 janvier 2016

Océan sans Rivage


Toujours arrive un moment où finissent les terres
Et où s'ouvre de l'océan la vaste étendue
Dont l'onde puissante et subtile caresse les Ethers.
Est-il donc si proche, cet instant tant attendu ?

"Connais-toi toi-même " ont dit de tous temps les sages ;
Je me suis sondée sans craindre la profondeur
Car c'est là et là seule qu'est la Porte du Passage ;
Dure envers moi-même, je réserve ma rondeur 

A mes Compagnons chers et fidèles que j'honore ;
En cet amour est l'Amour ; c'est Lui que j'adore.
L'Amie qui marches devant, lumière sur le chemin,

 Parfois tu t'arrêtes et te retournes, tout sourire,
Si pleine de compassion pour mon coeur qui soupire ;
Je sais qu'en ton Âme, tu nous prends tous par la main. 

ML, Le chemin des étoiles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire