dimanche 17 janvier 2016

Les malheurs de frère Maurice

Peinture d'Eduard von Grützner (German, 1846–1925)

Après l'ita missa est de l'office de Sexte
(Qui a lieu à la sixième heure ou à midi),
Les bons moines du cloître, repus de pieux textes,
Courent aux cuisines, l'antichambre du paradis.

L'esprit s'est élevé des odeurs de l'encens ;
La chair, bien plus modeste, d'un fumet se flatte ;
Aucun frère ne trouve à cela rien d'offensant ;
L'on se recueille, soit ; mais qu'après, la joie éclate !

Tandis que l'on s'adonne aux terrestres délices,
L'on s'inquiète fort de l'absence de frère Maurice :
"Que diantre le vin n'est-il point déjà servi ?"

L'on envoya frère Jean s'enquérir de la chose ;
Il découvre le caviste à terre, et pour cause !
"Quelque démon m'aura poussé, sans préavis.
_____

Voir aussi :

2 commentaires:

  1. Frère Maurice vénère un peu trop la dive bouteille. S'il continue ainsi il ne sera plus le responsable de la cave de ces bons moines.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est déjà la deuxième fois qu'on le retrouve gisant à côté d'une barrique. Le sol est sans doute très glissant dans les caves de ce cloître.

    RépondreSupprimer