vendredi 22 janvier 2016

Herman Hesse - Siddhartha


Un but, un seul, se présentait aux yeux de Siddhartha : vider son cœur de tout son contenu, ne plus avoir d’aspiration, de désirs, de rêves, de joies, de souffrances, plus rien. Il voulait mourir à lui-même, ne plus être soi, chercher la paix dans le vide de l’âme et, par une abstraction complète de sa propre pensée, ouvrir la porte au miracle qu’il attendait. « Quand le moi sous toutes ses formes sera vaincu et mort, se disait-il, quand toutes les passions et toutes les tentations qui viennent du cœur se seront tues, alors se produira le grand prodige, le réveil de l’Être intérieur et mystérieux qui vit en moi et qui ne sera plus moi. 

Herman Hesse (1877-1962), Siddhartha, 1922

1 commentaire:

  1. "Mourir chaque jour, se réincarner chaque jour"
    "se laver d'hier"
    J. Krishnamurti
    Bien utile de rappeler la parole des sages.
    Plutôt qu'une lutte je pense qu'il s'agit d'un "non faire" ou "laisser faire" souvent plus difficile qu'une action volontaire.

    RépondreSupprimer