lundi 4 janvier 2016

En cette pureté d'être


Les belles nuitées font les aubes de sérénité.
J'aime cette pureté d'être, presque virginale,
Quand le jour, encore lisse, sans nulle aspérité,
Offre à l'âme toute la grâce d'une douceur vernale.

C'est en elle que je dépose ma première pensée.
D'où me vient-elle ? Je ne sais ; ce m'est un mystère.
En elle, pourtant, je trouve la force pour m'élancer
Vers ces cimes où tout mon être se régénère.

C'est en elle, aussi, que s'ouvre la profondeur
D'où je remonte ce qu'il y a en moi de meilleur ;
Et c'est bien peu, pas même de quoi emplir une coupelle.

Mais n'est-il pas enseigné qu'un peu de levain
Fait lever la pâte entière ? Rien n'est jamais vain ;
Il suffit d'un rien infime et la vie est belle.

1 commentaire:

  1. Magie de la réalité
    Toute chose dénudée
    Simplicité extrême
    Perfection

    RépondreSupprimer