dimanche 3 janvier 2016

Eau vive

 Blason d'Alvignac  (Lot)

Qu'importe le versant de la montagne dès lors
Que l'eau vive qui en jaillit descend de sa cime !
Celle à laquelle j'ai goûté est plus pure que l'or ;
Une petite jointée a suffi, une goutte infime,

Pour irriguer mon jardin et sa roseraie ;
C'est en ce lieu que j'écris et que je médite ;
Peut-être bien qu'un jour prochain j'y bâtirai
Une fontaine ornée non d'une quelconque Aphrodite,

Mais d'une poétesse, voire de la Muse Erato
Dont je crois avoir vu la silhouette tantôt.
Mais peut-être bien ai-je rêvé ? La vie n'est qu'un songe ;

Il m'a fallu du temps pour en lire les signes.
L'heure est proche où j'entendrai le chant du cygne ;
Peut-être est-ce déjà l'autre rive, celle que je longe ?
_____

D'azur à la fontaine d'or sommée d'une statue de femme du même,
jaillissant d'azur dans un bassin circulaire aussi d'or.

2 commentaires:

  1. Albert Viau - Ferme tes jolis yeux - YouTube
    "Ferme tes jolis yeux. Car les heures sont brèves. Au pays merveilleux. Au doux pays des rêves. Ferme tes jolis yeux. Car tout n'est que mensonge. Le bonheur ..."
    un peu de nostalgie :)

    RépondreSupprimer
  2. Autre chanson que m'évoque ce texte :
    Guy Béart, L'Eau vive.
    Chanson qu'aimait ma mère et dont, petite fille, je m'identifiais aux paroles
    https://youtu.be/90nlBZXxbwA

    RépondreSupprimer