mercredi 30 décembre 2015

Vivre

Peinture de Julien Hatswell & Hellip

Les jours sereins sont ceux sans question ni réponse,
Où seule Est la grâce d'Être en cet Instant.
Il semble alors que du chemin s'écarte la ronce
Et que le ciel est toujours couleur de beau temps.

Ne plus se comparer à rien ni à personne ;
Ne plus courir et n'être jamais en retard ;
N'avoir plus à parler dans le vide qui résonne
Et ne plus vouloir se mirer dans un regard.

Ici, un tribun qui déclame, là, une foule qui clame ;
Que reste-t-il de tous les engouements passés ?
Combien de cités par le sable effacées ?

Où chercherai-je ma demeure sinon en mon âme ?
Où irai-je quand l'Ailleurs est au creux de ma main ?
Est-ce donc vivre que d'espérer un lendemain ?

6 commentaires:


  1. Union

    En ce tombeau vif, je ne suis pas séparée
    C'est en Toi qu'est L'Ultime Demeure
    Alors, c'est en Toi qu'est L'Union Vénérée
    Toi Seul, qui fait battre ce petit cœur
    Allongée en ma pensée, j'apprends
    Imprimer en moi ce qui n'est pas dualité
    Les secousses raffermissent cet élan
    Lors que chaque voile m'offre La Beauté
    Mourir et naître en ce subtil Instant
    C'est de vivre en Lui, qu'Il est mon Amant.

    Naïla

    RépondreSupprimer
  2. "La rose est sans pourquoi, fleurit parce qu'elle fleurit, N'a souci d'elle même, ne désire être vue."
    Angelus Silesius

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant nous donne tant de bonheur.
      Par son parfum, par sa couleur
      Elle demeure dans nos coeurs.

      Supprimer
    2. C'est une très belle suite! Made in Luciole ?

      Supprimer
    3. of course Vincent, sinon je mets des guillemets.merci d'avoir apprécié :)
      Beau réveillon, plein de belles roses dans ton jardin en 2016!

      Supprimer
  3. Le temps de la Tribune, de la déclamation.
    Le temps de la Vie, de la réconciliation .
    Le temps de l'Etre, de la consolation.

    RépondreSupprimer