samedi 5 décembre 2015

Un coeur pur

The Poet’s Theme, par John Callcott Horsley (British, 1817-1903)

La liberté attend que l’on se sacrifie
C’est la condition pour qu’à nous elle se donne
En d’autres termes, elle veut que l’on s’abandonne
Voilà pourquoi je compose des poésies

Ainsi je trouve de moi-même la sortie
Les écrivant je m’adresse à une personne
Si je m’y prête c’est parce qu’elle affectionne
De connaitre les productions de mon esprit

S’exprimer suppose qu’un autre vous écoute
Sur sa présence on ne doit pas avoir de doute
Il n’y a que les déments pour parler aux murs

Nous sommes l’un pour l’autre des amis sincères
Rien de ce qui me chagrine ne l’indiffère
Ce qui me laisse penser que son cœur est pur

Vincent

1 commentaire:

  1. "Ce qui me laisse penser que son cœur est pur"...

    Je le crois aussi, si nous pensons bien à la même personne.

    RépondreSupprimer