dimanche 6 décembre 2015

Triple résurrection

Louis Herluison (1667-1706), Le Miracle de Saint-Nicolas, 1696

C’étaient trois écoliers qui glanaient sur la lande ;
Chez le maître boucher quand ils se sont logés,
Ce méchant artisan, les ayant égorgés,
En façon de terrine a préparé leur viande.

Jamais il n’a vendu de cette chair friande ;
Au bout de sept années, nul n’y avait touché.
Le grand saint Nicolas s’en vient voir le boucher :
Refusant le jambon, c’est ce plat qu’il demande.

Il verse sur la chair trois gouttes d’eau bénite
Et trois grains de sel pur. Trois cœurs alors palpitent,
Trois corps reprennent forme et sortent du saloir.

J’ai soif, dit le premier, donnez-nous de la bière ;
Le deuxième ajouta : Remplissez bien nos verres,
Le troisième observa : J’ai dormi comme un loir.

Cochonfucius

http://heraldie.blogspot.fr/2012/12/la-saint-nicolas.html
Voir aussi notre billet du 6 décembre 2012
(cliquez sur l'image)

1 commentaire:

  1. Et voir une série de rencontres :

    http://www.google.fr/search?q=Cochonfucius+%22Saint+Nicolas%22

    RépondreSupprimer