mercredi 2 décembre 2015

Nouveau Monde

Zion National Park, Utah, U.S.A

Tout est lisible dans la pierre…

La lutte implacable des roches contre les eaux tumultueuses,
La procession des espèces aux traces innombrables,
La blondeur des hordes de cavales,
La marche lentes des âmes ancestrales, leur peau rougie dans l’argile des siècles.

Peut-être un patriarche a-t-il foulé ces gorges si profondes ?
Sans doute, des peuples oubliés ont-ils déferlés dans ce défilé sans issue.

Le lézard garde le secret de ses pères,
Le noir corbeau ne dit rien de ce qu’il a vu depuis les âges
Et la biche est trop jeune pour avoir entendu cette histoire.
Seuls parlent la pierre, le sable et le vent.

Quelle invisible main a sculpté les esprits des anciens ? 
Qui a peuplé cette aridité d’un peuple abondant et fertile ?

1 commentaire:

  1. Quand on te parle d’éternité
    Et que cela n’a pour toi
    Ni poids, ni présence,

    Regarde une pierre,
    Petite ou grande.

    Essaie de vivre avec elle
    La traversée des siècles.

    Fais-toi granit,
    Fais-toi silex.

    ***

    Eugène Guillevic (1907-1997)



    Trouvé sur Beauty will save the world

    https://schabrieres.wordpress.com

    RépondreSupprimer