mercredi 9 décembre 2015

Mer - poème de Louise S. de la 6e2

Composition de Pierrette Colas

Aux rythmes de tes voyages
Tu rapportes sur le rivage,
Les trésors du fond de tes eaux
Coquillages, galets et coraux,
Qui décorent nos châteaux.

Aux rythmes de tes marées,
Tu abrites dans tes prés,
Poissons et autres merveilles,
Aux couleurs sans nulle autre pareille,
Que la tempête réveille.

Aux rythmes de tes flots,
Tu colores tes coteaux,
De reflets d'opale et de nacre
Jusqu'à l'azur et l'albâtre
Que nomment nos cartes.

Louise S.
____

D'azur à deux bars adossés d'argent, le chef ondé d'or
chargé de trois coquilles Saint-Jacques de gueules.

5 commentaires:

  1. Le talent n'attends pas le nombre des années

    RépondreSupprimer
  2. Salut à toi, Vincent au grand coeur, merci pour ce commentaire attentif et juste.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas si j'ai un grand coeur, pas assez grand en tous les cas.
    Quand on a un grand coeur, ça veut dire qu'en même temps quelque chose est petit en nous, son égo et à lire le dernier poème de Marc, ça demande beaucoup d'attention pour le faire rapetisser.
    Sinon, j'admet avoir un certain feeling pour sentir la poésie. Nous sommes comme les chiens qui ont un odorat plus développé que d'autres pour certaines choses, certains ce sont les affaires, moi je flaire la poésie, elle est dans ce texte, je l'ai trouvé aussi sur le blog d'une autre personne précoce elle-aussi dans ce domaine, elle a autour de 17 ans et son blog est épatant,

    https://autoroutesetreverberes.wordpress.com

    Bon Dimanche à toi qui a aussi de l'odorat pour cette chose là.

    RépondreSupprimer
  4. Donc je suis comme une chienne qui flaire la Poésie! Eh bien, c'est la première fois que quelqu'un me dit cela. Il faut un début à tout, je vais continuer ma vie avec cette image dans un coin de ma mémoire.
    Bon dimanche à toi également, Vincent.

    RépondreSupprimer