dimanche 13 décembre 2015

L'âme sur la montagne

Le poème de l'âme sur la montagne, d'Anne-François-Louis Janmot (1814-1892)

Viens, l'Amie, marchons ; surtout ne lâche pas ma main,
Le sentier est si étroit et la montée rude ;
Ne te retourne pas sur les vains lendemains
Car partout l'on ne voit que le vide qui exsude.

Les colosses d'airain aux pieds d'argile s'effondrent ;
Entends leur fracas et leur bouches qui vocifèrent ;
Lumière et ténèbres ne peuvent se confondre ;
Tous veulent le bien mais c'est le mal qui prolifère ;

Toute chaîne en or se transmue en fer de bagne.
Viens, l'Amie, gravissons en nous la montagne ;
C'est sur son sommet que nous croiserons nos âmes ;

Nous nous dirons : « Je te vois pour la première fois
Car c'est à ton au-delà que je donne ma foi. »
Seul l'Amour donne à l'existence une solide trame.

ML, Le chemin des étoiles

3 commentaires:

  1. Que chaque mot devenu chant
    devienne l'Annonce d'une Félicité
    En ce Cœur est un tremblant Espoir
    Que L'Âme pressent depuis L’Éternité
    Y aspirer est déjà être arrivé, dit le Miroir
    Du désir, le désirant est né en ce Soupir Aimé.

    Naïla

    RépondreSupprimer
  2. Autrement dit;

    "Seul l’amour permet à la jouissance de condescendre au désir"
    Jacques LACAN

    RépondreSupprimer
  3. "Un coup de ton doigt sur le tambour décharge tous les sons et commence la nouvelle harmonie.
    Un pas de toi, c’est la levée des nouveaux hommes et leur en-marche.
    Ta tête se détourne : le nouvel amour !
    Ta tête se retourne, — le nouvel amour !
    « Change nos lots, crible les fléaux, à commencer par le temps » te chantent ces enfants.
    « Élève n’importe où la substance de nos fortunes et de nos vœux » on t’en prie.
    Arrivée de toujours, qui t’en iras partout."

    Arthur Rimbaud

    Le désir auquel je fais référence est le Désir d'Aspiration vers L'Ultime Amour, qui est Le Premier Désir, la Première Aspiration. Ce désir se situe en une région intérieure que l'on peut appeler Âme. L'Echo du désir Primordial a ses représentations diverses en chaque être, mais en fait, Il est issu de Cet Amour Originel.
    En progressant intérieurement, il se passe cette Chose étrange: nous le savons. Nous retrouvons Cette Flamme Originelle. L'Amour s'en retourne à L'Amour. Un regard Témoin observe Cela. Ébloui, infiniment ébloui, car le regard devient le regard du Regard à L'infini...
    C'est ce Regard précisément, né de l'éclairage de la Conscience qui produit cet effet extatique, qui ne s'invente pas, qui n'est pas le fruit de L'Artifice.
    Profondeur de La Vision Amoureuse...
    Chacun verra selon son miroir. Ceci est un fait.

    Naïla

    RépondreSupprimer