samedi 26 décembre 2015

L'aigle bicéphale

Blason de la Maison de Sade

Dans un nid douillet nait une aigle bicéphale
Ses parents ne donnent pas cher de sa survie
Mais la petite petit à petit grandit
Sa courbe de croissance est normale

Elle n’a pas non plus d’anomalie mentale
Même si son encéphale est en deux parties
Chacune d’elle possède son propre abri
Chapeauté par une couronne impériale

L’un est la résidence du comportement
(C’est le lieu où s’élabore le jugement
Qui détermine notre relation au monde)

L’autre du talent et de l’imagination
Entre les deux il n’y a aucune liaison
Ainsi de grands artistes peuvent être immondes

Vincent

5 commentaires:

  1. Le blason et le sonnet se marient parfaitement.

    RépondreSupprimer
  2. Tu m'en vois ravi, c'était le but de parler de Sade à travers son blason.

    RépondreSupprimer
  3. En fait, je viens de tomber sur cette citation de Kafka, que je trouve très juste et qui pourrait contredire ce que j'exprime dans ce poème, j'emploie le conditionnel parce que le marquis de Sade s'est beaucoup calmé quand à ses crimes à partir d'un moment, est-ce le fait qu'il était physiquement empêché (prison, hôpitaux psychiatriques) ou bien parce qu'il a écrit une oeuvre...

    La phrase, la voici

    “Ecrire, c’est sauter en dehors de la rangée des assassins”. Kafka

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et Marcel Proust écrit: "Un livre est le produit d'un autre moi que celui que nous manifestons dans notre vie..."
      C'est une question difficile que d'établir le rapport entre l'oeuvre et son auteur. L'écriture met en scène la vie en quelque sorte.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup Pierrette, je ne connaissais pas, elle me plais beaucoup.

      Supprimer