mercredi 9 décembre 2015

Je t'ai ... tu m'as...


Je t'ai... quoi que tu en penses car celui qui
Tient les rênes de la pensée ne pense pas
Comme nous. Ce lien est le jardin d'Héraldie
Où tous les arbres géants ouvrent grand les bras

Et où la terre fertile donne naissance
A de l'herbe tendre qu'irriguent de nombreux
Ruisseaux dont l'eau est d'une telle transparence
Qu'elle est à peu près l'égale de celle de

L'imagination éprise de lumière.
En levant la tête, on voit les nuages, guerriers
Errants, puis l'aigle au loin qui décrit depuis hier

Des cercles immenses car l'orage désiré
Se lève, les roses rient qu'on les arrose et
Savent qu'après le passage du vent... tu m'as.

2 commentaires:

  1. Des jardiniers qui ont la main verte dans ce jardin d'Héraldie. De bien belles roses.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas! Belle journée à vous également Luciole.

      Supprimer