vendredi 18 décembre 2015

Euthanazi

  
Clemens August Graf von Galen, Cardinal, surnommé « Le Lion de Münster » (1878-1946)

Du début du troisième Reich jusqu'à sa fin
Les déficients mentaux sont la proie des SS
Arguant à la fois que c'est par gentillesse
Qu'ils abrègent des existences de chagrin

Et que ces "sans valeur" coûtent cher aux Germains
D'abord des enfants handicapés disparaissent
Ensuite des vies d'adultes "avariés" cessent
Officiellement jusqu'en août quarante et un

Mois au cours duquel ils abrogent le système
L'évêque Galen jetant sur lui l'anathème
Au cours d'un sermon qui connu un grand succès

Convaincu que toute personne improductive
Pouvait tomber sous le coup de la directive
Le peuple sentit passer le vent du boulet

Vincent
Il y a un soupçon général, confinant à la certitude, selon lequel ces nombreux décès inattendus de malades mentaux ne se produisent pas naturellement, mais sont intentionnellement provoqués, en accord avec la doctrine selon laquelle il est légitime de détruire une prétendue « vie sans valeur » - en d'autres termes de tuer des hommes et des femmes innocents, si on pense que leurs vies sont sans valeur future au peuple et à l'État. Une doctrine terrible qui cherche à justifier le meurtre des personnes innocentes, qui légitimise le massacre violent des personnes handicapées qui ne sont plus capables de travailler, des estropiés, des incurables des personnes âgées et des infirmes ! [...] Si on l'admet, une fois, que les hommes ont le droit de tuer leurs prochains « improductifs » - quoique cela soit actuellement appliqué seulement à des patients pauvres et sans défenses, atteints de maladies - alors la voie est ouverte au meurtre de tous les hommes et femmes improductifs : le malade incurable, les handicapés qui ne peuvent pas travailler, les invalides de l’industrie et de la guerre. La voie est ouverte, en effet, pour le meurtre de nous tous, quand nous devenons vieux et infirmes et donc improductifs. Alors on aura besoin seulement qu’un ordre secret soit donné pour que le procédé, qui a été expérimenté et éprouvé avec les malades mentaux, soit étendu à d'autres personnes « improductives », qu’il soit également appliqué à ceux qui souffrent de tuberculose incurable, qui sont âgés et infirmes, aux personnes handicapées de l'industrie, aux soldats souffrant de graves blessures de guerre !
Clemens August von Galen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire