mercredi 9 décembre 2015

Déclin

Peinture de John William Waterhouse (1849 - 1917)

Pas un mot, entends-tu, qui ne soit une balise
Sur le chemin que je trace, à travers mes nuits
De solitude où parfois ma raison s'enlise ;
Pas un mot, entends-tu, qui n'ait un sens induit.

Pour les écrire, c'est en moi-même que je trempe ma plume,
Et cette encre est un mélange d'âme et de chair ;
Comme la mer, elle est tantôt d'huile, tantôt d'écume ;
Mais mes mots sont vrais, je les ai payés très cher.

L'Ami, un jour, nous refermerons nos recueils ;
Les éléments se déchaînent, la mer est d'écueils ;
Regarde, c'est à l'Ouest que le soleil décline.

Plus les hommes parlent de paix, moins ils vivent en paix ;
J'ai vu la lumière noire dont le monde se repaît ;
C'est devant son idole que les nations s'inclinent.

ML, Les nuits de Chelsea

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire