dimanche 1 novembre 2015

Styx

Toile de Marta Dahlig

Si tu as un ennemi, fais comme dit le sage :
Assieds-toi au bord de l'eau, bientôt tu verras
Passer son cadavre ; chacun ouvre la page
De son jour ultime ; ce qui est fut et sera.

Certains creusent leur tombe en s'emplissant la panse ;
D'autres y sautent les pieds joints en menant grand train ;
La terre réduira en poussière leur arrogance
Et l'on n'écrira sur eux pas même un quatrain.

À peine leur fil est-il coupé par l'une des Parques
Que déjà Charon les fait monter dans sa barque ;
Le Peseur d'âmes ignore titres et renom.

Aux malfaisants l'on ne rendra aucun hommage,
Leur disparition n'est pour personne un dommage ;
Le Styx en a charrié une quantité sans nom.

Le spectre à trois faces
Ombre et poussière

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire