mardi 10 novembre 2015

Sagesse du gastéropode

Blason d'Aigre (Charente, Poitou-Charentes)

L'on peut s'étonner de me découvrir ici,
Tant apparaît étrange ma place dans le bestiaire
Héraldique où trône un parterre plutôt choisi ;
Celui qui m'arbore n'a certes pas l'âme altière

Mais ne se trouve pas pour autant moins avisé
Car je suis le vivant porteur de la spirale,
Symbole de l'évolution par l'esprit visée ;
Me voir est toujours une rencontre augurale.

Signe de renaissance et de fécondité,
J'aime la pluie qui est bienfaisante humidité ;
Elle glisse sur ma coquille et moi je glisse sur elle ;

J'avance lentement, je prends tout mon temps,
Sans jamais rien précipiter, cela s'entend ;
En mon colimaçon, je suis mâle et femelle.
_____

D’or à la barre d’azur, à la grappe de raisin sommé d’un épi de mais senestré de deux épis de blé en bouquet, le tout aussi d’or brochant, à l’escargot du même à la coquille aussi d’azur brochant à dextre, le dit bouquet accompagné à senestre de treize gouttes ordonnées en arc de l’un en l’autre.

1 commentaire:

  1. Ecrire un sonnet sur un escargot, il fallait l'oser. Le résultat est plutôt bon : la coquille « Symbole de l'évolution par l'esprit visée » , l'être « mâle et femelle » à la fois, la pluie qui vit avec l'escargot « Elle glisse sur ma coquille et moi je glisse sur elle », ces qualités rendent le gastéropode respectable. A partir d'aujourd'hui je ne les regarderai plus comme avant.
    A mon goût le blason est laid mais l'association blason-sonnet, une fois de plus, permet de créer une nouvelle écriture : la lumière du blason éclaire le sonnet et le sonnet concrétise les symboles du blason.

    RépondreSupprimer