jeudi 26 novembre 2015

Retour


Nombreuses sont les nuits où je veille, seule ; je pense
Aux jours d'hier dont je garde en moi la sensation
Physique, la texture des heures et leur fulgurance,
Avec, toujours, ce sentiment de spoliation.

Oui, malgré d'avoir bu de chaque instant la sève
Qui coulait d'abondance et dont j'ai pu m'emplir
Jusqu'à déborder, à irriguer, même, le rêve
D'une existence simple où j'ai cru m'établir,

Il me semble, ce soir, que le temps m'a ravi
La période de loin la plus riche de toute ma vie ;
Jamais je ne me suis sentie aussi vivante ;

Jamais je n'ai frôlé de si près la porte
Des étoiles ; cette expérience m'a rendue forte
Et aujourd'hui encore, j'en suis reconnaissante.

ML, Les nuits de Chelsea

4 commentaires:

  1. Qu'est-ce que " la porte des étoiles" Dame Marie-Louise?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dame Pierrette, j'avais moi-même un jour posé cette question à Marc. Voici, en extrait et en résumé, ce qu'il me répondit (avec son autorisation) :

      « La porte des étoiles (en fait multiple) est celle du passage de la conscience ordinaire à une conscience éveillée (la "métaconscience") qui se manifeste, entre autres, par une perception amplifiée, une intuition extrêmement affinée et une compréhension plus grande de notre réalité. C'est un état permanent qui développe considérablement les facultés sensorielles, sensibles et mentales, ainsi que l'empathie et la compassion à l'égard de tous les êtres. C'est un au-delà de l'esprit discursif, séparatif et duel (donc exclusif et conflictuel) qui n'appréhende le réel qu'en terme de linéarité et d'opposés. C'est la réalisation d'un état d'éveil épiphanique qui se prolonge et qui s'inscrit dans la durée de manière évolutive. La porte des étoiles est aussi une porte dimensionnelle qui ouvre la conscience à la multiplicité des mondes et des univers. Cette expérience ne peut pas être décrite car elle est personnelle, unique et vécue de l'intérieur. Elle est à la fois hors de notre champ d'expériences ordinaires tout en s'y manifestant concrètement et pleinement. Celui qui l'a atteint n'en parle pas. Il est comme l'alchimiste qui a trouvé le secret de la fabrication d'un or dont il n'a alors plus aucun besoin, ne recherchant ni la richesse, ni la gloire et encore moins le pouvoir.»

      Voilà. J'adhère sans conditions à cette vision, non pas comme une croyance mais parce que ce m'est une évidence vécue et partagée. Elle est à l'origine de mon recueil « La porte des étoiles ».
      Bien à vous

      Supprimer
  2. J'ai bien fait de poser la question, merci Dame Marie-Louise. En plus c'est joli de nommer un tel état: "La porte des étoiles".
    Votre recueil s'intitule "Le chemin des étoiles", c'est ainsi que vous exprimez votre recherche de "la porte des étoiles" n'est-ce pas? C'est une belle recherche qui me semble être bien ancrée dans la réalité donc un vrai chemin vers l'éveil au monde.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, tout à fait, un éveil au monde. L'idée est de vivre tous dans le même monde. Aux antipodes, donc, du mondialisme globalisant qui en est l'atomisation car ce système d'appétence, totalement pulsionnel, enferme chacun dans la bulle égotique de son individualisme. Je cite Héraclite d’Éphèse (IVe siècle av. J. C.) : « Les hommes éveillés n'ont qu'un monde, mais les hommes endormis ont chacun leur monde. »

    RépondreSupprimer