lundi 9 novembre 2015

La chèvre et le sanglier

Blason de Bécon-les-Granits (Anjou)

Une chèvre (mais non point celle de Monsieur Seguin)
Décida, un beau matin, de se faire la belle ;
C'était au mois d'août, à la période des regains.
Elle était capricieuse, en plus d’être rebelle,

Ne donnant chichement du lait qu'un jour sur deux.
Après qu'elle eût rongé sa corde sans trop de peine,
Elle courut vers les bois, sans même faire ses adieux ;
Nul ne s'en aperçut, c'était son jour de veine.

En chemin, elle rencontra compère sanglier
Dont la mine sombre n'était guère hospitalière ;
Cet animal n'est point du genre à se lier.

– Malheureuse ! Même s'il n'y a plus de loup en ces lieux,
Bien pire est notre condition animalière
Depuis que les hommes l'ont remplacé sous les cieux.
_____

De sinople au mont de granit d’argent, sur lequel rampent à dextre une chèvre et à senestre un sanglier, tous les deux affrontés de sable, au chef cousu d’azur chargé de deux fleurs de lys d'or.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire