dimanche 8 novembre 2015

Destinée


L'espace, comme une invitation à l'infini...
Ce qui est vraie mesure de l'âme est démesure
À la raison ; ce qui ne commence ne finit ;
C'est dans l'instant seul que mon entité s'assure ;

En l'ultime, je verrai la nature éternelle
Du temps : un pur instant, unique et absolu,
En lequel s'ouvre la porte de la vie réelle
Et que s'assemble tout ce qui est dissolu.

Telle est de l'Univers la force absolutoire,
Et telle, de l'amour, la pleine puissance vibratoire.
Rien n'est sorti de rien, rien ne retourne à rien.

Me voici en chemin, passante et pèlerine ;
C'est ma destinée : un retour aux origines ;
Mais je n'ai que cet instant, il est mon seul bien.

ML, Le chemin des étoiles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire