mardi 24 novembre 2015

Considérations transgéniques


Quand je pense qu'il existe des apprentis sorciers
Qui veulent égaler, voire dépasser Dame Nature,
Sous couvert d'une science tenue par des épiciers
Et sous prétexte d'améliorer la nourriture,

Je souris car il ne s'agit, ni plus ni moins,
Que de réduire tout le vivant en marchandise ;
De ces raisons cupides, nous les fées sommes témoins ;
Nous tenons le transgénique comme une vicelardise.

Ces trifouilleurs et combinards n'ont pas idée
D'ouvrir toute une batterie de boîtes de Pandore.
Tant qu'à faire, autant tout de suite se suicider !

Ces gens-là vendraient les étoiles s'ils le pouvaient
Car le Veau d'or est bien le seul dieu qu'ils adorent ;
Il ne peut sortir de sa gueule que du mauvais.

Le spectre à trois faces
Transfoutaise

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire