jeudi 5 novembre 2015

Cerise sur le gâteau


Je veux bien être une cerise sur le gâteau,
À condition qu'il ne soit pas cuit dans les fours
De l'ennui mais en ces belles cuisines du château
Sis à la croisée des cœurs et au carrefour

 Des esprits, où la hauteur ne tombe pas à plat,
Où le quotidien ne prend point tournure triviale
Et, plus que tout, où l'en-deçà et l'au-delà
Ne s'excluent de leur prétendue sphère domaniale,

Mais s'unissent sans pourtant jamais se confondre.
Cette phrase-là, j'ai mis du temps à la pondre
Et je ne suis pas certaine d'être bien comprise.

Plus d'une se donne des airs de poupée en sucre
Mais dont bientôt se révèle l'esprit de lucre,
Férocement gourmande mais se croyant éprise.

Le spectre à trois faces
Psychologie parallèle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire