jeudi 5 novembre 2015

Automne en forêt

Blason de Nicolas Fouquet (1615-1680)

L’écureuil, dans un grand silence,
En haut d’un arbre s’est placé ;
Il exerce sa vigilance
Sur le sous-bois sombre et glacé.

Il écoute une voix divine,
Les mots sont par lui retenus ;
Mais cela, nul ne le devine
En contemplant cet arbre nu.

La brise d’automne est si tendre
Que presque, on ne la ressent pas ;
Le bel écureuil semble attendre
Quelqu’un, qui vient, à petits pas.

Cochonfucius

1 commentaire:

  1. Comme il le disait, Quo non ascendam !

    (Jusqu'où ne monterai-je...)

    RépondreSupprimer