mercredi 25 novembre 2015

Aïe love you

Affiche réalisée par Nicolas Guillon

J'affirme qu'un homme qui bat une femme est un faible,
Un esprit immature mal sevré de sa mère,
Rien qu'un gros bébé nourri au lait de chimère ;
Inutile donc de se raconter des fables.

La violence est toujours signe d'indigence,
Une conscience hypertrophiée du mâle dominant
Infusée par des cultures prônant l'allégeance
Au sexe dit fort, et ce, sur tous les continents,

Un fantasme que malheureusement cautionnent
Encore beaucoup de femmes, même si un jour elles sont
Victimes. Ce n'est pas que la honte qui les bâillonne,

Mais la brisure d'un identité illusoire ;
Et elles sont nombreuses à cher payer cette leçon.
Tel est le patriarcat : une suite de déboires.

Le spectre à trois faces
Une affiche bulgare exhortant les gens à ouvrir les yeux 
sur la violence domestique contre les femmes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire