mardi 20 octobre 2015

Trois penseurs vêtus d’écailles

Blason de la colonie hollandaise de Alagoa (Brésil, 1630-1654)

Le poisson du passé tient un discours léger,
Il dit que rien ne vaut qu’on s’en tourmente l’âme ;
Car les cendres jamais ne redeviennent flammes,
Ni les neiges d’antan ne reviennent neiger.

Le poisson du présent veut nous faire songer
Aux boulevards, où sont de si charmantes dames,
Aux affaires du jour, aux choses qui se trament,
Au monde dans lequel notre corps est plongé.

Le poisson du futur a de merveilleux thèmes,
Des récits bien construits, on dirait des poèmes,
Ce pendant, par instants, je le sens tâtonnant.

Poissons, ne parlez plus. La montagne est gravie,
C’est sur un froid plateau que se poursuit ma vie ;
Poissons, qu’ai-je besoin de vos mots, maintenant ?

Cochonfucius

1 commentaire:

  1. Tradition bouddhiste : toute pensée se subdivise en "comment était-ce", "comment "est-ce" et comment sera-ce".

    (Souvenirs, vigilance et projets.)

    RépondreSupprimer