jeudi 1 octobre 2015

Toutes dangereuses ?

Toile de Vittorio Matteo Corcos, Dreams, 1896

Les femmes qui lisent sont dangereuses, c'est le titre
Accrocheur d'un livre qui retrace la lecture
Féminine, longtemps interdite par la mitre
Qui frappait tout écrit de son imprimatur.

Les femmes qui pensent et qui aiment le sont tout autant ;
Est-ce parce qu'elles mettent du cœur dans la pensée frontale,
Que l'homme tint longtemps pour facteur débilitant ?
Non, la femme n'est pas qu'une créature génitale ;

De par sa nature essentiellement liquide,
Elle irrigue et fertilise la raison aride
Telle que l'a développée le patriarcat.

En nos pays, plus d'une femme se masculinise
Ou reste encore, en certaines cultures, très soumise ;
Ni l'une ni l'autre ne servent le matriarcat.

ML, Les nuits de Chelsea

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire