jeudi 29 octobre 2015

Sagesse des amazones


Les chevaliers celtes eurent pour maîtres d'armes des femmes
Guerrières, aussi expertes dans l'art du combat
Que bonnes cavalières ; en tout, elles avaient la flamme
Et ne dédaignaient jamais les joyeux ébats.

Elles jouissaient d'un rang égal à celui des hommes
Et l'on ne sache pas, pour l'époque, d'équivalent ;
La femme ne fut jamais majeure dans l'ancienne Rome ;
Les légionnaires restaient d'ailleurs les bras ballants

Quand ils se virent attaqués par des amazones
Portant juste cotte de mailles jusqu'au mont de Vénus ;
Bonne tactique : détourner l'attention vers cette zone

Et profiter à plein de l'effet de surprise ;
Plus d'un connut de son destin le terminus
Et dut, chez Hadès, méditer sur sa méprise.

Le spectre à trois faces
L'histoire au féminin

1 commentaire:

  1. Je remercie Marc de m'avoir inspiré cette composition après m'avoir rapporté cette anecdote tirée du livre de Jean Markale "La femme Celte" (Payot 2001)

    RépondreSupprimer