mercredi 7 octobre 2015

Revue de presse

Toile de Gianni Strino, Café del matino

Il m'arrive de lire la presse quand rien ne me presse ;
Les journaux disent souvent les mêmes choses autrement ;
Faut-il s'étonner que leur audience soit en baisse ?
Un seul titre suffirait, je crois, amplement.

N'appelle-t-on pas consensus la pensée unique ?
Bien rares sont les canards qui osent se démarquer ;
Au moindre dérapage c'est partout la panique ;
Il faut filer droit, gare à ne pas bifurquer !

Jadis les journaux servaient de papier toilette
Mais aujourd'hui on n'en fait plus même des boulettes.
L'information n'est plus que communication.

Le dictateur dit : « Ferme ta gueule ou je te fesse ! »
Et le démocrate : « Cause toujours, tu m'intéresses ! »
Mais c'est le premier qu'on accuse de perversion.

JW, Le spectre à trois faces
Café du matin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire