dimanche 18 octobre 2015

La fée

Toile de Melanie Delon, Alone 

Je descends des Moires grecques et des Parques romaines ;
Mon nom, du latin fatum, signifie « destin » ;
Mon espèce fut longtemps le vestige d'une lointaine
Époque où l'homme conviait les dieux à son festin.

Du druidisme antique qui honorait les forces
De la Nature, je suis la seule à survivre
Dans l'inconscient collectif, malgré le divorce
Du christianisme que tous finirent par suivre.

De s'être coupé des esprits de la nature
A eu pour effet de la désacraliser
Et de lui infliger les plus cruelles blessures.

Je suis une maîtresse de magie mais point démone ;
J'ai le pouvoir de me diaphanéiser
Et de me montrer, si je veux, à une personne.

ML, Le chemin des étoiles


Au soleil, déployant leurs ailes transparentes d'insectes,
Elles glissent sur le vent ou plongent dans les nuages d'or,
Silhouettes translucides, trop menues pour l'œil humain,
Leurs corps fluides se fondent à demi dans la lumière.

Alexander Pope, La Boucle dérobée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire