dimanche 25 octobre 2015

Jardins intérieurs


Jamais ne passe un jour sans que je songe à elle ;
Je l'imagine souvent en son jardin d'Orient
Où son désir le plus profond sans cesse l'appelle
Et qu'elle retrouve chaque fois, le cœur souriant.

Mais son vrai jardin est en son fort intérieur ;
Elle le porte en son sein et l'emmène partout
Car souvent ses missions la mandent à l'extérieur ;
Ce lui est une protection autant qu'un atout ;

Ainsi demeure-t-elle liée aux amis fidèles
Dont les pensées l'accompagnent et veillent sur celle
Qui leur est devenue précieuse, infiniment.

C'est un mystère pour quiconque se tient en surface
Et qui ne perçoit du réel qu'une seule face.
Quand je lis ses mots, je la sens, intimement.

ML, Le chemin des étoiles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire