jeudi 15 octobre 2015

Humeur vagabonde

Toile de Vincent Cacciotti

Chez beaucoup, les actes démentent ce que dit leur bouche
Et bien des gestes ne suivent pas la courbe des mots.
Où que je me trouve, j'ai toujours un œil qui louche ;
De ce que j'avance, plus d'un m'en fait la démo.

L'on se croit incognito en sa petite bulle,
Sans trop prêter attention à l'avoisinant ;
J'apparais là où il me plaît, sans préambule ;
J'observe, je note puis disparais incontinent.

Si le monde me fatigue, il m'inspire plus encore ;
J'ai pour le bien supporter de bons anticorps :
Un regard sans complaisance et sans concession.

Il est triste à pleurer ou à mourir de rire,
C'est selon mon humeur : si je joue de la lyre,
Je ris ; si je sonne du cor, c'est la dépression.

Le spectre à trois faces
Toujours sur le terrain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire