lundi 19 octobre 2015

Genèse

Paul Cézanne, Le rêve du poète ou, le baiser de la muse, 1859-60

Combattre le flux violent des remords
Qui entrave sans trêve mon essor

Lutter contre la pluie, contre le vent
Attendre impatiemment, un printemps

Crier ma détresse à l’adresse
D’un désert infini de tristesses

Et puis soudain, alors que tout est vain
Comme une amie, la poésie vint

Vincent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire