mardi 20 octobre 2015

Frère Maurice

Toile d'Eduard von Grützner (1846-1925)

L'office de complies est le dernier d'une journée
Consacrée à la pieuse prière et aux rustiques
Travaux ; c'est ainsi que le temps est gouverné
Et il en sera ainsi jusqu'au viatique.

Sortant de la chapelle, les bons moines affichent l'air
Réjoui de ceux qui savent que le souper est proche ;
Certes, l'esprit est fort mais faible est la chair.
L'on s'installe à table sitôt que sonne la cloche ;

Au menu : du gras bouillon et du vin d'Anjou
Qui teintera d'un beau rubicond plus d'une joue.
L'on s'interroge : que diantre fait donc frère Maurice ?

L'on a fort soif et pas l'ombre d'un seul cruchon !
L'on court s'enquérir pour trouver le patachon
Ronflant près d'une barrique par tous les orifices.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire