vendredi 30 octobre 2015

Eau profonde

Peinture de Daren Horley

Que sait-on réellement d'une chose ou d'une personne ?
L'on n'en voit jamais que la partie émergée,
Sans se douter de l'immergée qui ne se donne
À voir que dans les situations naufragées.

Cette sirène, si splendide quand elle est en surface,
Peut s'avérer un redoutable prédateur,
Un monstre hideux à la plus cruelle des faces,
Prêt à vous emporter dans les noires profondeurs.

Telle est la partie ombre lovée en nous-mêmes ;
En nous dorment les germes de nos propres extrêmes
Dont chacune ne demande qu'à se réveiller.

Toute rencontre est toujours quelque part féconde,
Mais l'on ne sait jamais ce qu'elle mettra au monde.
En toute chose il faut garder l'esprit éveillé.

3 commentaires:

  1. Comme illustration, il y aurait aussi Franz von Stuck, "Le Baiser du Sphinx » dont l’affiche du film Basic Instinct est un remake. Coïncidence ? Malheureusement, je n'arrive pas à les afficher ici. Le dessin au fusain du premier est très bien.

    RépondreSupprimer
  2. C'est un TRÈS bon sujet de réfléxion
    (Comme toujours!)
    Sabrine

    RépondreSupprimer