jeudi 1 octobre 2015

Diapré d'or et de gueules semé de regards d'argent


J'appartiens à cette race qui cherche la quadrature
Du cercle, de par mon esprit non exclusif ;
Concilier les opposés, telle est ma nature
Profonde, sans pourtant que je donne dans l'abusif.

D'or en fond car c'est sur la noblesse que repose
La valeur d'un acte autant que d'un sentiment ;
De gueules ensuite car à l'amour je me dispose ;
Aucun ne se fait de l'autre au détriment.

Une telle unité est possible, j'en suis sûre,
Grâce au semé de regards d'argent qui assure
La pureté du cœur autant que des intentions.

Aimer est en ce monde la plus sacrée des choses ;
Bien folle, stérile et funeste toute autre cause !
Seul ce qui vaut vraiment mérite pleine attention.

Le spectre à trois faces
Héraldique parallèle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire