mercredi 7 octobre 2015

Dès qu'arrive le soir

Toile de Francesca Strino, Secret

Toi, si proche mais si lointaine dès qu'arrive le soir...
Le jour s'écoule à travers les heures actives
Pleines de vide car je ne trouve en elles rien à boire ;
Elles s'enchaînent en une plate suite répétitive.

Celles que je passe avec toi revêtent chaque instant
D'une intensité pleine ; ta présence donne une âme
Au moindre rien ; tout est consistant, tout est vivant ;
En temps ordinaire, je ne vois qu'un amalgame

Du pareil au même, une sorte d'informe plasma.
Il fait toujours le même temps sous un seul climat.
Mais me voilà bien injuste avec mes paroles

Car je sais n'être pas seule, encore moins perdue ;
Je mourrais, sinon, d'être toujours si tendue.
J'allume trois bougies, tu en connais le symbole.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire