mardi 6 octobre 2015

Bovinitude


L'on voudrait bien, je crois, que nous fussions bovines ;
D'un côté, le fisc nous traite comme des vaches à lait ;
De l'autre, les politiques nous prennent pour crétines
Et nous tiendraient quittes de n'avoir qu'un cervelet.

Je me sermonne parfois : « Tais-toi donc, gourgandine !
Toujours dans l'outrance, toujours à forcer le trait !
Cesse de t'énerver, mets-la plutôt en sourdine,
Aucun imbécile ne reconnaît son portrait. »

Je me rétorque : « Je n'ai ni l'âme approbative,
Ni l'esprit constipé ; mon humeur purgative
M'invite à brosser le poil dans le sens du bas ;

Du mauvais coton filé ne suis point complice ;
Lors, s'il m'arrive de vider mon sac à malices,
C'est moins malsain que de museler les débats. »

Le spectre à trois faces
Vache mais pas bovine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire