samedi 3 octobre 2015

Au regard fascé de sable

Toile de Pat Erickson

Je ne suis pas du genre à me voiler la face
Ni à me voiler tout court ; de ce monde je sais
La laideur ; de son histoire j'ai lu la préface
(L'on rapporte que Dieu manqua son premier essai)

Et en connais déjà par avance la postface :
C'est à la fin des temps que crèvent tous les abcès ;
Où la personne humaine a-t-elle encore sa place ?
Ceux qui s'en gargarisent ont des voix de faussets.

Qui donc ne rêve pas de s'en mettre plein les poches ?
Certains sont même prêts à vendre mille fois leurs proches
Et leur âme au Diable par-dessus le marché.

Si ce soir j'ai le regard fascé de sable,
C'est qu'en voir davantage ne suis plus capable.
Chaque jour, il faut que je réapprenne à marcher.

Le spectre à trois faces
Héraldique très parallèle

2 commentaires:

  1. Du Troll de la Lisière (content).

    J'apprécie beaucoup la référence à la Genèse des trolls.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JR, je salue votre fidélité au poste. Honnêtement, je ne pensais pas du tout à la genèse des trolls. Mais maintenant que vous le dites...

      Supprimer